La disparition de l’affectio societatis ne constitue pas à elle seule un juste motif de dissolution.

Le juge doit en effet relever en quoi cette perte a entraîné une paralysie du fonctionnement de la société.

Civ. 3 17 novembre 2021, pourvoi n° 19-13.255

M.R.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.