EST AVERTI, ET NE PEUT PAS INVOQUER UN MANQUEMENT DU PRETEUR A SON DEVOIR DE MISE EN GARDE, L’EMPRUNTEUR QUI, AU JOUR DE LA CONCLUSION DU PRET IMMOBILIER, ETAIT DE LONGUE DATE IMPLIQUE DANS LE FONCTIONNEMENT DE DEUX  SOCIETES SPECIALISES DA?S L’IMMOBILIER.

Cour de cassation première chambre civile, 5 janvier 2022, pourvoi n° 19-24.436

M.R.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.