A force de lire, Et de faire du droit, l’avocat studieux contemple sans réagir que le mérite qui devrait ( en grande partie lui revenir ) va a d’autres.

Les commentaires de la doctrine sont élogieux ou critiques sur une décision judiciaire, la quelle décision judiciaire a été  le plus souvent rendue, en droit ( et c’est l’objet ) grâce  aux conclusions ou mémoires développes par les avocats. Leur imagination juridique est fertile et contribue largement a l’évolution du droit

Mais les avocats ne sont jamais cites, même in abstracto.

De même qu’ils ne sont que peu, ou pas, invites a contribuer la aussi aux reforme en cours. A notre connaissance, en dernier exemple, le projet de reforme sur la procédure civile et les nomenclatures ou encore la réflexion sur la justice du xxi siècle.

Si certains sont parfois mieux places que d’autres pour livrer leurs sentiments et observations, voire proposer des solutions, textes a l’appui, nous pensons que les avocats font partie de ceux-là.

Pensez a eux, ils le méritent.

MR

Crée le : 22-11-2013